Les nouvelles routines commencent avec jusqu’à 40 € de remise. Se termine le 30/08.* DÉCOUVRE LES OFFRES

Déclaration sur l'esclavage moderne

 

2019

 

DATE DE LA DERNIÈRE MISE À JOUR : 8 septembre 2020

 

 

 

Confidentialité

Introduction

 

Chez Fitbit, nous sommes des passionnés de la santé et du bien-être, y compris la santé et le bien-être de celles et ceux qui contribuent à la fabrication de nos dispositifs portables. Nous pensons que tous les travailleurs de notre chaîne d'approvisionnement méritent un environnement de travail équitable et éthique, ainsi que certaines normes minimales en matière de droits humains, décrites plus en détail dans notre Politique en matière de droits de l'homme. À cette fin, nous mettons en œuvre un processus de diligence raisonnable visant à garantir que notre chaîne d'approvisionnement s'aligne sur nos normes. Cette déclaration couvre l'année civile identifiée ci-dessus et est destinée à se conformer aux exigences des cadres législatifs applicables, notamment celles énoncées dans : (i) la loi britannique sur l'esclavage moderne ; (ii) la loi californienne sur la transparence des chaînes d'approvisionnement ; et (iii) la loi australienne sur l'esclavage moderne.

 

Contexte de la chaîne de valeur de Fitbit

 

Fitbit est une entreprise de technologie œuvrant pour la fourniture de produits et services de santé et de bien-être qui ont des répercussions positives sur les résultats de santé. Nous combinons des dispositifs portables avec des logiciels et des services visant à donner à nos utilisateurs des outils pour les aider à atteindre leurs objectifs de santé et de forme physique. Nos dispositifs portables sont au cœur de notre plateforme.

 

Fitbit sous-traite la fabrication de ces dispositifs portables auprès de plusieurs fabricants sous contrat. Ces prestataires sous contrat fabriquent nos produits dans leurs installations, qui sont principalement situées en Asie. Les composants utilisés dans nos produits sont achetés directement par nous ou en notre nom par nos fabricants sous contrat, auprès de divers fournisseurs de composants sélectionnés par nous et nos fabricants sous contrat et sont répartis dans le monde entier. Nos salariés chargés des opérations coordonnent nos relations avec nos fabricants sous contrat et nos fournisseurs de composants.

 

Notre approche pour éliminer l'esclavage moderne dans notre chaîne de valeur

 

Politique, code et système de gestion

 

  • S'agissant de notre chaîne de valeur, nous avons adopté un Code de conduite des fournisseurs qui reflète notre engagement en faveur de la protection des droits humains tout au long de celle-ci. Dans cet ordre d'idées, en 2019, tous nos fournisseurs actuels des niveaux 1 et 2 de la chaîne de valeur, qui sont des fabricants sous contrat et des fournisseurs de composants et de produits utilisés dans la fabrication de nos dispositifs, ainsi que nos partenaires logistiques, ont reçu et reconnu leur conformité à notre Code de conduite des fournisseurs. D'ici à la fin de 2020, nous envisageons d'intégrer une formation sur les exigences énoncées dans notre Code de conduite des fournisseurs dans nos processus d'intégration des fournisseurs dans notre chaîne de valeur, notamment par l'utilisation d'un manuel des fournisseurs.

 

  • Nous avons créé un comité directeur composé de hauts représentants de nos équipes juridiques, d'approvisionnement, de qualité et de fabrication, qui est chargé de prendre des décisions concernant les efforts de l'entreprise en matière de programme d'approvisionnement responsable, notamment en ce qui concerne la diligence raisonnable et les améliorations prévues. Le comité s'est réuni deux fois en 2019 pour examiner le programme. Nous avons l'intention de poursuivre la même approche en 2020.

 

  • Nous avons mis en place une ligne d'assistance téléphonique en matière de conformité qui constitue un moyen confidentiel et anonyme pour signaler les violations de notre Code de conduite des fournisseurs et de toute autre loi applicable (http://www.fitbit.ethicspoint.com/). Nous avons en outre mis en place une procédure permettant d'examiner ces signalements et d'enquêter correctement à leur sujet. Nous avons l'intention de poursuivre la même approche en 2020.

 

Évaluations des risques de la chaîne de valeur

 

  • Ces évaluations sont destinées à identifier et à atténuer les risques liés à l'esclavage moderne dans notre chaîne de valeur. La portée de l'évaluation de 2019 était axée sur nos fournisseurs de la chaîne de valeur des niveaux 1 et 2. L'évaluation a commencé par une cartographie des risques sociaux et politiques aux niveaux régional et national. Pour comprendre les risques au niveau du site, nous avons déployé des questionnaires d'auto-évaluation et une évaluation sur place pour évaluer le niveau de maturité de notre fournisseur en matière d'identification et d'atténuation des risques pour les droits humains. Pour l'évaluation sur place, nous examinons généralement la politique interne du fournisseur, les certificats et les documents de contrôle des procédures et nous effectuons une visite des installations et des dortoirs et menons des entretiens avec les travailleurs et la direction.

 

  • Le résultat de l'évaluation a permis d'élaborer des trains de mesures correctives et préventives et a également orienté nos domaines prioritaires en matière de renforcement des capacités. Nos activités d'amélioration continue se sont articulées autour du principe de collaboration, parce que nous sommes sans ignorer qu'il s'agit du meilleur moyen d'obtenir des changements durables.

 

  • Les enquêtes, les évaluations sur place et l'engagement continu dont nous avons fait montre en 2019 n'ont décelé aucun signe manifeste de l'esclavage, de la servitude ou du travail forcé dans notre chaîne de valeur.

 

  • En 2020, nous prévoyons d'aligner nos enquêtes et nos évaluations sur place sur les programmes de la Responsible Business Alliance (RBA). Notre objectif est de remplacer nos enquêtes par le questionnaire d'autoévaluation (SAQ) de la RBA et d'intégrer nos fournisseurs essentiels dans les programmes d'évaluation de la RBA ou d'autres programmes au niveau sectoriel pour réduire la lassitude liée aux audits.  

 

Suivi et gestion des risques

 

  • Même si le recours à l'esclavage, à la servitude pour dettes ou au travail forcé n'a pas été identifié, nous avons observé certains problèmes liés à la bonne application des exigences en matière de santé et de sécurité sur le lieu de travail. Des ressources dédiées, notamment des membres de l'équipe locale de Fitbit, ont été affectées pour aider nos fournisseurs à remédier à ces problèmes. Nous avons également mis à disposition, sans frais pour nos fournisseurs, des experts en la matière que nos fournisseurs de la chaîne de valeur peuvent contacter et consulter en ce qui concerne leurs questions ou préoccupations liées aux droits du travail, ainsi qu'à la santé et à la sécurité de l'environnement.

 

  • Les performances et la maturité de nos fournisseurs de la chaîne de valeur en matière de gestion des risques liés aux droits humains sont incluses dans notre revue commerciale trimestrielle avec chacun de ces fournisseurs. Nous nous engageons à œuvrer avec nos fournisseurs de la chaîne de valeur pour la mise en place de systèmes de gestion et de contrôles appropriés nécessaires pour éviter tout recours à l'esclavage, à la servitude ou au travail forcé. Notre objectif est de nous assurer que nous ne faisons pas affaire avec un fournisseur qui encourage, adopte ou tolère de telles pratiques. 

 

Éducation et formation

 

  • En septembre 2019, nous avons organisé une « Journée d'appréciation des fournisseurs de la chaîne de valeur ». 100 représentants de plus de 40 de nos fournisseurs de la chaîne de valeur ont participé à un événement d'une journée entière pour en savoir plus sur notre activité, nos engagements et nos exigences en matière de développement durable et d'approvisionnement responsable. 

 

  • Nous avons pris des mesures visant à comprendre dans quelle mesure et à quelle fréquence nos fournisseurs de la chaîne de valeur reçoivent une formation sur les droits humains. Ce faisant, notre objectif est de nous assurer que notre programme offre aux fournisseurs de notre chaîne de valeur des ressources utiles qui ne contribuent pas à la lassitude liée aux formations. En 2019, nous avons confirmé que tous nos fournisseurs de la chaîne de valeur de niveau 1 ont reçu dans leurs installations des cours de formation sur l'esclavage moderne et le travail forcé. En 2020, nous souhaitons travailler pour déterminer les fournisseurs de la chaîne de valeur de niveau 2 qui ont besoin d'une formation supplémentaire sur ces questions.

 

  • En plus de former nos fournisseurs de la chaîne de valeur, nous avons également mis des formations à la disposition de nos employés. Nous avons organisé en août 2019 un atelier sur les rouages de l'approvisionnement responsable, ainsi qu'une série de formations continues qui nous ont permis d'approfondir des sujets spécifiques liés à l'approvisionnement responsable. 

 

Signalement et amélioration continue

 

  • A partir de 2019, nous publions chaque année sur notre site web cette déclaration sur nos efforts pour combattre l'esclavage moderne.

 

  • En tant que membre de la RBA, nous mettons également en œuvre toutes les activités nécessaires pour maintenir notre statut de membre.

 

  • Le résultat de nos efforts annuels de diligence raisonnable et la présente déclaration ont été examinés et approuvés par le comité directeur.